Séjour de Carmen Romero à l’Ircom

Dans la continuité du partenariat entre l’Ircom et l’Universidad Francisco de Vitoria, nous avons accueilli avec joie Carmen Romero, professeur de philosophie. 

Elle a donné aux étudiants hispanophones de 1 ère année de l’Institut Albert le Grand, un séminaire intitulé « Actualité et essence : Postmodernité et ouverture » qui a abordé trois thèmes : “L’homme, esprit incarné”, “L’amour comme connaissance nécessaire pour arriver à la plénitude”  et “La société postmoderne”. Le film Witness de Peter Weir a été projeté comme illustration du thème de l’amour.
Le séminaire dispensé aux étudiants hispanophones de seconde année était: « Du général au particulier : devoir et liberté ». Cette réflexion sur l’existence, les actions et les décisions humaines s’est enrichie de la projection d’un chapitre de la série Dr. House.
L’utilisation du cinéma en appui des cours de philosophie est une pratique qui a fait ses preuves depuis longtemps en Espagne.
Carmen a découvert cette année le spectacle de Noël du Puy du Fou ; le Prytanée national militaire, ancien collège jésuite célèbre où Descartes étudia de 1607 à 1615 ; Chinon ; la Croix d’Anjou à double traverse devenue croix de Lorraine mondialement connue… et qui est l’un des nombreux liens qui unissent la France et l’Espagne depuis la montée sur le trône espagnol de Philippe V en 1700.
Elle a été rejointe par son mari Vicente Lozano Diaz, philosophe et professeur d’éthique, de métaphysique et d’histoire de la pensée dans la même université, et dont les travaux de grande réputation donnent une bonne place à la philosophie française.
Avant de repartir Carmen nous a offert son ouvrage, tout juste sorti des presses des éditions Dykinson, sur l’écrivain, poète et dramaturge américain, Thomas Stearns Eliot (1888-1965).
 
En savoir plus sur l’ouverture internationale de l’Ircom