Maxence Bertrand, prêtre (cursus Lettres et Sciences Po, promo 2009)

Maxence, ordonné prêtre en juin 2015

Interview:

Qu’avez-vous appris lors de vos études à l’Ircom ?

A l’institut Albert le Grand, j’ai découvert les sciences politiques qui m’ont donné un regard plus critique sur la politique. Grâce aux lettres, le côté subjectif de la personne m’a été révélé. Ces deux aspects sont pour moi, très complémentaires et m’ont appris à aimer l’Homme dans son intériorité.

Que retenez-vous des valeurs de l’Ircom ?

L’amour de la vérité qui m’a été transmis ici, tout comme la rigueur et la recherche intellectuelle. J’ai également retenu le sens de l’amitié solide et vraie : d’ailleurs, mes meilleurs amis sont des camarades de classe rencontrés à l’Ircom. De plus, l’école m’a aidé à regarder mon cœur et m’a porté dans l’appel que j’ai reçu pour devenir prêtre.

Y a-t-il eu un lien entre vos études et l’appel à la vie sacerdotale ?

Le cadre m’a aidé. Avant, j’avais dans l’idée de devenir journaliste et je me suis inscrit à l’Ircom pour peaufiner ce projet. C’est lorsque j’étudiais à l’Ircom, que je me suis senti saisi par une personne – le Christ – et cela n’était pas dans mes projets. C’est à ce moment que j’ai pris conscience de ma foi ; ceci a changé les projets de ma vie.

Que souhaitez-vous dire aux étudiants ?

Qu’ils fassent confiance à ce qui leur est donné et qu’ils soient reconnaissants de ce « trésor ». Ici, j’ai appris à aimer le travail (car je n’aimais pas trop l’école !). A l’Ircom, on m’a enseigné qu’on n’obtient rien sans effort. Grâce à cela, j’ai eu le goût du travail. Les étudiants doivent bien s’en rendre compte et profiter de tout ce qui leur est inculqué ici.

>>En savoir + sur la Communauté Saint Martin

>>En savoir plus sur la formation Lettres et Sciences Politiques