Je suis Candidat Professionnel

Semaine des micro-agences de com’

De micro-agences de communication ont envahi l’Ircom le temps d’une semaine. Composées d’étudiants en première année de Management de la Communication, chacune a œuvré pour un client réel.

De micro-agences de communication ont envahi l’Ircom le temps d’une semaine. Composées d’étudiants en première année de Management de la Communication, chacune a œuvré pour un client réel.

Interrogés sur leur ressenti par rapport à l’exercice tous sont unanimes : « c’est motivant de bosser pour un vrai client », d’être responsable d’un « vrai projet qui doit voir le jour ».

Si tous les étudiants ne souhaitent pas travailler en agence après leurs études à l’Ircom, tous apprécient ces échanges professionnels. Ils leur permettent de cerner les enjeux d’une organisation et d’apprendre à expliquer leur travail de communicant. « Ça nous met dans l’ambiance professionnelle, avant le grand bain de l’alternance ».

Cette semaine de micro-agence se déroule après que les étudiants de première année ont effectué leur stage. Au cours de ce dernier, ils ont été souvent seuls (encadrés par un tuteur) à la manœuvre sur un projet.

L’objectif de cette mise en situation, est d’amener ces futurs managers à travailler en équipe, pour produire un contenu utilisable par leur client. En plus d’écouter et conseiller leur client, ils doivent mettre en place de premières techniques de communication interne : faire circuler les infos, partager les idées, être attentif aux remarques de chacun… « Ça change du quotient » grâce à « des échanges plus professionnels » qui s’instaurent entre eux.

La semaine commence par une rencontre entre les clients et les micro-agences. A cette occasion les étudiants prennent connaissance du besoin, de la problématique de l’organisme et récupèrent un brief (création d’un logo, d’une plaquette, d’une vidéo…). Chaque binôme client/micro-agence définit un process pour l’avancée du projet jusqu’à la restitution finale en fin de semaine. Si certains optent pour un à deux points d’étape, d’autres font le choix de bilan quotidien.

Les clients de l’édition 2022

Partager sur