Je suis Candidat Professionnel

La perte de sens au travail : fondement économique d’une crise

Présentation de l’éditeur
La recherche du bien-être au travail des agents publics ne se réduit pas au domaine de la prévention « Santé et sécurité au travail ». C’est aujourd’hui une composante de la performance globale, de l’efficience et de la qualité du service. Promouvoir des relations bienveillantes au travail permettrait de faire face sur le terrain aux contraintes budgétaires et aux attentes du public.

Les organisations publiques ont ainsi pris conscience de la nécessité de s’interroger sur ce sujet par le biais d’un management approprié. Accompagner les agents, les aider à évoluer dans leurs pratiques, mieux gérer leurs émotions et développer des logiques coopératives transversales seraient autant de clés pour éviter que l’urgence et les problèmes du quotidien ne s’imposent au détriment d’une logique plus solidaire.
Gomez P-Y., (2017). « La perte de sens au travail : fondement économique d’une crise ». In Bachelard O., (dir.), Le bien-être au travail : pour un service public performant et bienveillant, Presses de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, 2017, pp. 105–116

À l’appui de huit études de cas et de leur analyse critique, des chercheurs et des praticiens (officiers, policiers, proviseur, directrice de CPAM, DRH d’hôpital…) issus des trois fonctions publiques décortiquent les notions de bien-être et de bienveillance au travail, dans le but d’atteindre un fonctionnement optimisé favorisant l’innovation et l’engagement de chacun au profit de tous.

Partager sur

Recommandations

Le travail invisible

Le Rôle du Don dans les Processus d’Alliances Stratégiques : le Cas Renault-Nissan

L’économie silencieuse