Chef de projet sécurité alimentaire

1) Mission : taches à réaliser

Le chef de projet sera chargé de la mise en œuvre et de la gestion du programme sécurité alimentaire.
  • Mise en œuvre des activités du programme
  • Gestion de la base, du personnel expatrié et local, des achats et matériels
  • Planification et suivi opérationnel des activités du projet
  • Participation et animation des réunions de coordination
  • Coordination avec les référents techniques et le chef de mission (planning)
  • Coordination des ressources humaines et matérielles liés au projet
  • Gestion ressources humaines de l’équipe locale (profil de poste, règlement intérieur, entretiens d’évaluation, animation, etc.)
  • Contact avec les autorités locales, notamment les partenaires institutionnels du projet
  • Contact avec les partenaires locaux, les communautés et les bailleurs de fond
  • Planification des approvisionnements en matériel en lien avec le service logistique
  • Suivi de la comptabilité et de la gestion courante des dépenses avec le responsable administratif et financier
  • Suivi du contexte sécuritaire et de l’adéquation des procédures mises en place
  • Communication, information et reporting sur les travaux en cours
  • Contrôle de l’élaboration des rapports narratifs et financiers
  • Rédaction de rapports mensuels

2) Responsabilités

Le chef de projet est placé sous la responsabilité directe du chef de mission. Il assure la gestion du projet de sécurité alimentaire, ainsi que la gestion et la représentation de l’association dans la zone.
  • Prise en charge de tous les aspects de la gestion du projet et de la représentation de l’association vis-à-vis des autorités locales, des partenaires locaux et des bailleurs
  • Supervision des aspects techniques du projet (administration, logistique, comptabilité)
  • Responsable de la cohérence du programme vis à vis des besoins de la population
  • Responsable administratif/logistique du projet en coordination avec le chef de mission
  • Responsable financier en coordination avec le coordinateur administratif et financier
  • Encadrement de l’équipe expatriée (coordinateurs techniques) et de l’équipe locale
  • Supervision de la planification des activités et des ressources liées au projet
  • Manager l’équipe du programme sécurité alimentaire
  • Assurer la bonne réalisation technique des activités et la coordination technique avec les organismes institutionnels
  • Veiller au respect des conventions de partenariats institutionnels
  • Relations avec l’environnement institutionnel et technique
  • Garantir la représentation des programmes et du reporting écrit dans les délais avec les partenaires institutionnels et les autorités locales
  • Engagement pour la prolongation et le développement des activités (évaluations) en fonction des besoins des populations
  • Représentant de l’association (équipe de projet) au niveau local
  • Contribution à l’évolution du savoir-faire de l’association
  • Participation à la réflexion et à l’évolution du positionnement de l’association sur la problématique sécurité alimentaire au siège comme au terrain

3) Profil du candidat : qualités requises

  • Expérience d’au moins deux ans en gestion de projet (encadrement de projets de sécurité alimentaire sur le terrain)
  • Aptitude à vivre dans un contexte sociopolitique difficile et physiquement dur
  • Bon niveau d’anglais exigé (parlé, lu et écrit)
  • Capacité à rédiger des rapports en anglais
  • Maîtrise des outils informatiques (Word, Excel, Internet…)
  • Sens de l’organisation et rigueur dans le suivi des activités
  • Solides notions de comptabilité et gestion financière (suivi budgétaire)
  • Capacités d’animation d’une équipe et de collaboration avec les responsables
  • Capacités de diplomatie et de négociation
  • Aptitudes logistiques
  • Capacités d’organisation, d’analyse et de synthèse
  • Permis B International souhaité

4) Caractéristiques personnelles souhaitées

  • Qualités humaines et relationnelles : Bon relationnel, calme, sens de la diplomatie, maîtrise de soi, dynamique, réactif, respect des valeurs et des différences culturelles
  • Autonomie et esprit d’initiative
  • Sens du travail d’équipe
  • Aptitude à communiquer
  • Rigueur et respect de l’organisation collective
  • Résistance à la frustration dans le travail
  • Patience et ténacité
  • Curiosité et créativité

5) Statut – conditions

Statut : CDD – Volontariat de Solidarité Internationale
Salaire / Indemnité : 1200 à 1500 euros nets mensuel
L’association prend en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacement entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de la mission. Un Per Diem sera défini et versé localement aux expatriés pour subvenir à leur frais de nourriture et frais divers. L’expatrié bénéficie également d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une assurance rapatriement. En cours de mission, une alternance travail- repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois.