Présentation de la formation en humanitaire et social

L’Institut Pedro de Béthencourt de l’Ircom forme des cadres à haut potentiel dans les domaines de l’humanitaire, de la coopération internationale, de l’action sociale et du médico-social. Cette formation humanitaire et sociale permet d’obtenir le master management de la solidarité internationale et de l’action sociale délivré par une université partenaire et co-signé par l’Ircom.

1

Première année

2

Deuxième année

6 mois sur le campus d’Angers : 450 h de formation théorique et pratique & 220 h de simulations et travaux de groupe / 4 mois de stage en France ou à l’étranger

Comprendre et analyser le contexte de l’action humanitaire et sociale.

Développer une posture professionnelle d’accompagnement et de management.

Acquérir les compétences d’un coordinateur de projet, d’un chef de service et d’un manager de proximité.

Management
25,5 H
Histoire de la Solidarité internationale et nationale
16 H
Religions et dialogue interreligieux
22 H
Posture professionnelle d'accompagnement
17 H
Méthodologie d'enquête en sciences sociales
12 H
Géopolitique
12 H
Gestion
12 H
Anglais
23 H
Approche socio-économique du développement
21 H
Gestion de cycle de projet
20 H
Droit international humanitaire
18 H
Logistique
6 H
Sécurité des missions
4 H
Migrations forcées
4 H
Les champs de l'action sociale
12 H
Analyse des politiques publiques
12 H
Cadre réglementaire de l'action sociale
12 H
ARS (agences régionales de santé)
4 H
Méthode des composantes dans l’action sociale
3 H

En première année, les étudiants du Master Management de la solidarité internationale et de l’action sociale peuvent choisir une option au premier semestre parmi les deux options proposées ci-dessous :

Conflits et migrations

L’enjeu de cette option est de comprendre les interactions entre les conflits actuels (Moyen-Orient, Afrique, Asie) et les mouvements de population. Il permet aux étudiants d’appréhender la complexité des questions liée à ces migrations : identités, besoins, etc.
Cette option est l’occasion de s’interroger à la fois sur des enjeux de géopolitique mais aussi sur le monde que nous voulons construire et la place des relations entre les peuples.

Objectif : Comprendre les grands conflits actuels et leurs impacts sur les flux migratoires

Cours proposés : conflits au Moyen-Orient, conflits en Asie, conflits au Sahel, géopolitique, le système ONUsien (histoire, mission, idéologie), langues et cultures arabes, grands équilibres économiques mondiaux (économie internationale) etc.

Autonomie et Cohésion sociale

De l’enfance à la vieillesse, notre société prône une vision fortement individualiste de la personne. Pourtant, des enjeux majeurs sont aujourd’hui soulevés par cette vision de l’homme et du monde : comment préparer des jeunes à s’intégrer dans une telle société ? Comment intégrer ceux qui sont les plus vulnérables ?
Cette option offre l’occasion de réfléchir à la manière de construire une société juste qui permette à chaque personne d’y trouver sa place et de contribuer au Bien Commun.

Objectif : Comprendre les enjeux du « vivre-ensemble », de l’inclusion et de la justice sociale.

Cours proposés : Conception de l’éducation, les droits de l’enfant, l’immigration / l’intégration, la vieillesse aujourd’hui et demain, etc.

En première année, les étudiants du Master Management de la solidarité internationale et de l’action sociale peuvent choisir une seconde option au 2ème semestre parmi les deux options proposées ci-dessous :

Gestion de programmes de santé humanitaire

Cette option permet aux étudiants dont le projet professionnel s’oriente vers la solidarité internationale d’approfondir leur connaissance des contextes d’interventions en santé humanitaire (systèmes de santé en pays du Sud, maladies tropicales et épidémie majeures), des principaux acteurs internationaux en santé (OMS, agences internationales, ONG …) et des modes d’interventions et de coordination des parties prenantes sur le terrain.

Objectif : Savoir construire une réponse efficiente aux défis sanitaires dans les zones de crise humanitaire.

Cours : Organisation Internationale de la Santé, systèmes de santé en « pays du Sud » et coordination des soins, maladies tropicales et épidémies majeures, Santé communautaire.

Ingénierie et développement des ESSMS (Etablissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux)

L’enjeu de cette option est de connaitre l’histoire de l’aide au plus souffrant en France, les moyens de prise en charge aujourd’hui et les perspectives d’avenir du secteur, en termes financier, d’innovation, de valeurs, etc. Les étudiants pourront découvrir les quatre champs du médicosocial dans leur globalité : vieillesse, protection de l’enfance, handicap et inclusion. Pour chaque secteur, les étudiants sont invités à approfondir leurs connaissances par le biais de visites directes d’établissement et de recherches personnelles sur un enjeu de société.
Une simulation de gestion d’un ESSMS permet aux étudiants de se projeter dans la gestion d’un établissement social en posture de manager pour appréhender et le fonctionnement organisationnel de la structure, et la gestion des personnes.

Objectif : Comprendre et analyser le secteur médico-social pour proposer des solutions innovantes

Cours proposés : Les outils de la loi 2002-2, analyse des secteurs de l’action sociale, analyse de l’Agence Régionale de la Santé, visites d’établissements, simulation de gestion d’un ESSMS, etc.

Comprendre la relation interculturelle et interpersonnelle

Un séminaire de deux semaines en partenariat avec Intercordia prépare les étudiants à partir en stage. Ils approfondissent la connaissance de soi et la relation à l’autre dans des contextes culturels radicalement différents.

Acquérir le sens du réel par un stage terrain

De novembre à février, il est demandé aux étudiants d’effectuer un stage terrain au contact des bénéficiaires : les personnes vulnérables. Un bon manager doit en effet connaître et avoir vécu les réalités du terrain pour être compétent et avoir le sens du réel. Ce stage peut être fait en France ou à l’étranger.

Vivre des simulations pour être au plus près des situations de terrain

L’originalité de la formation tient dans la mise en application directe des acquis par des mises en situation terrain : simulation de crise humanitaire, gestion d’établissement médico-social, mise en situation managériale.

Une de ces simulations se déroule sur trois jours pendant lesquels, les étudiants doivent évaluer les besoins d’une population cible impliquée dans une crise géopolitique. Les conditions éprouvantes (fatigue, stress, inconfort) permettent d’éprouver leur capacité de prise de décision et de développer leur leadership. Cette simulation de crise humanitaire animée par d’anciens travailleurs humanitaire est menée en partenariat avec l’Ecole du Génie d’Angers, depuis plus de 10 ans.

6 mois sur le campus d’Angers : 420 h de formation théorique et pratique & 280 h de simulations et travaux de groupe / 6 mois de stage OU semestre d’étude dans une université partenaire OU junior entreprise sociale

Devenir expert en management d’équipe et de projet

Maîtriser les enjeux anthropologiques et éthiques

Bâtir un projet professionnel

Stratégie financière des organisations de la solidarité
50 H
Anthropologie et éthique
46 H
Management
44 H
Stratégie des Ressources Humaines
26 H
Théories socio-économiques du développement
24.5 H
Evaluation des missions de Solidarité
24 H
Questions actuelles de géopolitiques
22 H
Modes d'action de la Solidarité internationale
19 H
Gestion du cycle de projet
10 H
Anglais
21 H

Cette spécialisation a pour but de permettre à ces futurs responsables, en coordination avec les RRH, d’intégrer les enjeux GRH (Gestion des Ressources Humaines) dans leur management d’équipe, et de coopérer de manière optimale avec le service de GRH, en prenant en compte les spécificités des ressources humaines des secteurs de la solidarité (gestion conjointe et spécifique de bénévoles, de volontaires et de salariés).

Objectif : Piloter et accompagner les ressources humaines du secteur associatif : salariés, volontaires, bénévoles.

Cours : Méthodes de recrutement, Management des volontaires et des bénévoles, motiver et rétribuer, GPEC (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences), Dialogue social, Risques psycho-sociaux, Administration des RH locales.

>> Pour cette première spécialisation vous avez le choix entre Management des RH associatives et Communication et Plaidoyer

Objectif : Appréhender les différentes dimensions de la communication associative : élaborer une stratégie de communication, lever des fonds, défendre une cause, etc.

Cours : Communication (écrite, digitale, etc), stratégie de communication des associations/ ONG, plaidoyer, stratégie de levée de fonds.

>> Pour cette première spécialisation vous avez le choix entre Management des RH associatives et Communication et Plaidoyer

La logistique et la sécurité sont des enjeux majeurs des actions humanitaires d’urgence aujourd’hui. Les conditions de sécurité des acteurs humanitaires sur des théâtres conflictuels sont incontournables. Elles engagent la sécurité de l’ensemble des personnels des ONG : staffs nationaux, expatriés, volontaires, bénévoles, etc.

Dans les situations de crise, la capacité à déployer une aide d’urgence est un enjeu majeur pour la survie et l’accompagnement des populations. La logistique doit permettre un déploiement efficient de l’activité pour un impact optimal pour le projet, son environnement, en coordination avec les autres acteurs en présence.

Objectif : Coordonner les moyens logistiques et sécuritaires pour organiser une mission humanitaire.
Cours :   Supply Chain, Achats, Gestion des parcs, Sécurité des missions, Télécommunication de sécurité, Migrations forcées, Simulation d’urgence sur 3 jours.

>> Pour cette seconde spécialisation vous avez le choix entre Logistique et sécurité humanitaire et Entrepreneuriat social et solidaire

Entreprendre un projet articulant les dimensions économiques et sociales constitue un enjeu majeur du développement en France ou à l’étranger. Ce projet entrepreneurial peut se réaliser dans le cadre d’une association existante (intrapreneuriat social) ou par la création d’une nouvelle structure (start up sociale, association, ESUS).
Entrepreneuriat nécessite une compréhension fine de l’articulation des moyens légaux, financiers, managériaux, innovants pour produire un service, répondre à un besoin en vue d’améliorer une situation sociale locale.
Objectif : Entreprendre et innover au service des personnes et des communautés.
Cours : Introduction ESS juridique, Mesure d’impact social, Gestion de la performance sociale, RSE et partenariats entreprises, Commerce équitable, Innovation frugale, L’idée d’entreprendre.

>> Pour cette seconde spécialisation vous avez le choix entre Logistique et sécurité humanitaire et Entrepreneuriat social et solidaire

Manager un projet réel d’ONG ou d’association

Dans le cadre du module de conception de projet et management d’équipe (CPME), les étudiants reçoivent une mission d’une ONG partenaire de la formation. Organisés en équipes, ils doivent comprendre les besoins des structures auxquelles ils sont affiliés, élaborer une stratégie de réponse aux besoins des populations cibles, planifier les actions à mener, budgeter et rédiger un dossier de financement de bailleurs. Ces missions permettent aux étudiants de faire le lien entre leurs acquis et les besoins réels des organisations.

Entrer sur le marché du travail par un stage professionnel (mars à août)

Le stage professionnel de deuxième année permet aux étudiants de développer leurs compétences managériales. Ils mettent en œuvre la gestion d’équipe et de projet dans une mission de solidarité en France ou à l’étranger.

Parcours d’éthique professionnelle

Nous formons des futurs managers dans l’action sociale et la solidarité internationale au service des personnes vulnérables. Ils doivent être capables d’un discernement éthique éclairé dans les nombreuses situations professionnelles complexes qu’ils rencontreront. Ce discernement éthique doit leur permettre de poser des décisions éthiques qui impacteront inévitablement des hommes et des femmes.

Optimiser son entrée dans la vie active

Dans un souci de professionnalisation de la formation, la quasi-totalité des intervenants sont des professionnels du secteur.

Tout au long de la formation les étudiants sont accompagnés dans leur recherche d’emploi grâce à des ateliers de coaching et des entretiens de recrutement proposés par les ONG et les structures partenaires.

Le stage professionnel de deuxième année (6 mois) permet aux étudiants de développer leurs compétences managériales. Ils mettent en oeuvre les compétences acquises au service d’une mission de solidarité en France ou à l’étranger. Ce stage est un tremplin indispensable pour une entrée efficace sur le marché de l’emploi.

Diplômes obtenus – Master Management de la Solidarité

Les deux années de formation sont validées par le master “título proprio en Gestión de la solidaridad internacional y de la acción social” (management de la solidarité internationale et de l’action sociale), délivré par notre université partenaire Francisco de Vitoria (Madrid) et co-signé par l’Ircom.

Une fois le diplôme de master obtenu, l’Ircom accompagne tous les étudiants à la VAE pour l’obtention du Titre RNCP* de niveau 1 (niveau 7 européen) “d’Expert/e en Economie Solidaire” délivré par l’organisme certificateur Initiatives.

*enregistré au JORF du 07/06/05 sur arrêté du 26/05/2016 Code DOKELIO AF_20918 Code RNCP 310M
80%
des diplômés signent un contrat dans les 6 mois