La formation de chargé de communication à l’Ircom

Pour former les étudiants à devenir de bons chargés de communication, l’Ircom met l’accent sur les cas pratiques.

Un chargé de communication doit être à l’aise avec tous les outils de communication, que ce soit la vidéo, le graphisme, le web, la communication écrite ou la communication orale. Il doit être capable de concevoir des supports originaux, comme des affiches publicitaires, des plaquettes d’information ou des films d’entreprise. Il est aussi amené à organiser des événements promotionnels. Il doit savoir s’adapter à toutes les situations, même les situations de crise. C’est pour répondre à tous ces besoins que l’Ircom propose des va-et-vient constants entre la théorie et la pratique.

Maîtriser les outils de communication

Les 5 premières semaines familiarisent l’étudiant avec les outils utilisés dans le métier de chargé de communication. Par petits groupes, les étudiants appréhendent les techniques de la vidéo, du graphisme, du web, de la rédaction journalistique et de la communication orale.

La semaine de créativité

Pendant la semaine de créativité, des entreprises réelles confrontées à un besoin en communication font appel aux étudiants de l’institut Mac Luhan. Elles leur fixent les objectifs à atteindre et un budget qu’ils doivent respecter. Pendant 5 jours, les étudiants travaillent sur différents projets et doivent à la fin présenter leurs conseils devant le client et le responsable pédagogique. Ils peuvent participer par exemple à la création d’un événement, à l’adhésion d’une nouvelle cible, à une mission de fundraising ou à un lancement d’activité. C’est l’occasion pour les étudiants d’être confrontés à une vraie problématique de communication, posée par des professionnels. Ils apprennent ainsi à répondre à une commande et à travailler en équipe.

Le cas de crise

En deuxième année, les étudiants sont amenés à gérer un cas de communication de crise : une entreprise fictive qui fabrique des produits ménagers à base d’ammoniac doit faire face à un incendie dans l’une de ses usines, qui provoque une explosion aux lourdes conséquences. Les représentants de l’entreprise doivent s’adresser aux riverains, aux salariés, aux journalistes ou encore aux délégués syndicaux. Ils doivent allier tact et diplomatie pour répondre à leurs questions et calmer leurs inquiétudes.

Les “cas de com'”

Les étudiants sont également amenés à répondre à des « cas de com’ ». Ils sont sollicités par des clients réels pour effectuer des opérations de communication. Divers briefs leur sont adressés : création d’une affiche pour un événement, élaboration d’une charte graphique, réalisation d’un magazine ou d’un film d’entreprise. Dans ces exercices, leur créativité et leur sens de l’organisation sont mis à l’épreuve.

>> découvrir la formation communication de l’Ircom