Congrès Exil et Santé Mentale


Les étudiants de deuxième année du Master de Management en Solidarité Internationale et Action Sociale organisent  mardi 26 février 2019, dans le cadre de leur formation, un colloque autour du thème “Exil et Santé Mentale” à l’Ircom.


Pourquoi ce thème ?

L’objectif de cette journée est d’informer et de sensibiliser le public à propos des personnes exilées, c’est-à-dire les réfugiés et les migrants, qui sont en état de souffrance psychologique après un parcours migratoire traumatique. En effet, ils ont pour la plupart d’entre eux, vécu des situations extrêmement difficiles, qui ont des impacts conséquents sur leur quotidien dans le pays d’accueil.  Il est nécessaire de les accompagner pour une meilleure intégration sur le territoire.

Ce sujet s’inscrit dans l’actualité, il nous semblait intéressant d’y consacrer une journée de réflexion. L’accompagnement des personnes exilées est essentiel pour une meilleure insertion dans la société pour la période pendant laquelle ils seront en situation d’exil.

Cette journée est donc l’occasion de créer une rencontre entre les professionnels, et d’attirer l’attention du public à propos des idées reçues sur la migration.


>> Voir le Programme<<


Qui pour en parler ?

Nous avons la chance de recevoir une dizaine d’intervenants de professions variées : psychologues, psychiatres, ou encore acteurs associatifs.
– Sibel Agrali, Centre Primo Levi
– Maria Biedrawa, Institut In Viam
– Geneviève Colas, collectif “Ensemble contre la traite des êtres humains”
– Benjamin Serven, Ordre de Malte France
– Nicole Confais, Safe Migrants
– Délégation Normandie, Médecins du Monde
– Alexandra Duthe, Gynécologie sans Frontières
– Zimako Mel Jones, École Laïque du Chemin des Dunes pour les réfugiés, Calais
– Théâtre du tiroir, Laval

Ces professionnels vont nous éclairer  par leur expérience et leur expertise, sur le parcours de ces personnes déracinées, des conséquences que cela a sur leur santé mentale et enfin, apporter des clés sur l’accompagnement possible pour ces personnes en souffrance psychologique.

C’est donc à travers des ateliers, et conférences, que les professionnels vont guider la réflexion et nous aider à cerner quelles sont les bonnes pratiques que nous pouvons appliquer dans la prise en charge des personnes exilées.

Quel apport pour le public ?

Cet événement est l’occasion pour le public de rencontrer des professionnels concernés par la situation des personnes exilées, et qui sont au fait des défis qui sont à relever. Cette journée, rythmée par des ateliers, sera propice à une proximité entre le public et les intervenants, et donnera lieu à des échanges et discussions riches sur le sujet.


Informations pratiques



Pedro de Béthencourt Congrès exil et santé mentale