Quels débouchés après l’Institut Albert le Grand ?

Après trois années passées à l’Institut Albert le Grand, les étudiants réfléchissent à leur projet professionnel futur. Pour les aider à le définir, Christophe Coupry, responsable de la 3ème année, demande aux étudiants de dresser leur bilan professionnel.

Cet exercice s’intitule “Janus”, en référence à la mythologie romaine où Janus était le dieu des transitions et avait un visage à double face : l’une était tournée vers le passé, l’autre vers l’avenir. Les étudiants font le bilan de ces trois années d’études pour choisir une formation en adéquation avec leurs compétences, leurs talents et désirs. 

Le bilan professionnel recense les étapes de la scolarité à l’Institut : le parcours Genoïs, le module d’orientation (tests VHA et CGP), le projet social, le semestre d’études à l’étranger, etc. ainsi que les expériences professionnelles de chacun : stages, jobs étudiants ou bénévolat.

Ce travail se compose de deux parties. En janvier, chaque étudiant a rendu un portfolio contenant une sélection de ses meilleures expériences, réalisations et apprentissages. En juin, chacun présente son projet professionnel lors d’un oral devant les responsables pédagogiques et Bertrand Senez, directeur des études de l’Institut.

Cet exercice permet aux étudiants de donner un sens à leurs expériences et de dessiner la cohérence de leur parcours. Grâce à ce travail, les étudiants peuvent plus facilement définir le fil conducteur entre leur passé et leur avenir et ainsi être plus sûrs de leur orientation professionnelle.

>> En savoir plus sur les débouchés de l’Institut